Home » ailleurs » Frank ZAPPA : un dada singulièrement extravagant

2023 : 98 426 visites

01 / 2024 : 9 761 visites

"L'art, ça ne soigne pas la folie,
mais ça permet de la vivre."
Joël DELAUNAY


Musée Art et Déchirure Sotteville-lès-Rouen
  1. Merci pour votre commentaire. Pour cette demande, le passage par le mail "contact" dans "Infos pratiques" serait sans doute plus…

  2. Bonjour, Mon compagnon et moi-même souhaitons assister à la conférence « Ce que l’Art Brut a fait à André ROBILLARD…




Frank ZAPPA : un dada singulièrement extravagant

… et même souvent divagant sans divan, même si le sofa compte dans son œuvre.
Il est venu à Rouen le 15 juin 1980, place du Boulingrin : the Bowling green.
Yes it was : certains s’en souviennent certainement.

À ne pas mettre entre toutes les oreilles.

In memoriam.

https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/mauvais-genres/frank-zappa-ou-dada-in-action-1018830

À l’occasion de la sortie d’un « Frank Zappa » signé Guy Darol (éditions Gallimard, collection Folio biographies), un de ses meilleurs spécialistes français, Mauvais Genres se consacre à la figure et à lœeuvre du fondateur des Mothers of invention. Compositeur dans la lignée de Varèse et Stravinsky, guitariste virtuose, actionniste scénique dévastateur, politicien pataphysique, humoriste iconoclaste, Frank Zappa fut tout cela.

Arte – Janvier 1994

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *