Home » ailleurs » La Maison bleue de Dives-sur-Mer

2023 : 98 426 visites

01 / 2024 : 9 761 visites

"L'art, ça ne soigne pas la folie,
mais ça permet de la vivre."
Joël DELAUNAY


Musée Art et Déchirure Sotteville-lès-Rouen
  1. Merci pour votre commentaire. Pour cette demande, le passage par le mail "contact" dans "Infos pratiques" serait sans doute plus…

  2. Bonjour, Mon compagnon et moi-même souhaitons assister à la conférence « Ce que l’Art Brut a fait à André ROBILLARD…




La Maison bleue de Dives-sur-Mer

L’art brut en Normandie, option « maisons singulières »…

Pascal RadigueVue générale de l’intérieur de la Maison bleue de Dives-sur-Mer

Chronologie :
1902 : naissance au Portugal d’Euclides Ferrera da Costa
1924 : Euclides Ferrera da Costa émigre en France
1947 : Euclides Ferrera da Costa acquiert la nationalité française
1950 : Euclides Ferrera da Costa achète une maison de 3 pièces sans eau courante le long de la voie ferrée à Dives-sur-Mer
1957 : Euclides Ferrera da Costa débute son œuvre. Il commence par un petit monument dédié à la chienne Laïka, passagère sacrifiée du Spoutnik soviétique (1er vol spatial habité)
1961 : création du Petit Moulin et de la Tour Eiffel
1984 : mort d’Euclides Ferrera da Costa
1989 : la maison est acquise par la ville de Dives-sur-Mer
1991 : la maison est inscrite à la liste des monuments historiques
2005 : une structure métallique est installée afin de protéger la maison des eaux de pluie
2011 : une opération de restauration du monument à la chienne Laïka et au Sacré-Cœur est réalisée, prise en charge par l’association La Maison Bleue, la Fondation du patrimoine, un mécénat et des collectivités locales
2019 : le site est retenu dans le cadre de la mission Stéphane Bern pour le loto du patrimoine


Pascal Radigue – Monument à Laïka, 1957

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *